Unité de psychopédagogie

L’attention spécialisée apportée par les psychopédagogues aide à prévenir et à traiter toutes ces difficultés qui apparaissent dans le processus d’apprentissage et de développement des enfants.

Les difficultés qui se manifestent chez les enfants comme le TDAH ou la dyslexie, entre autres, sont des pathologies chroniques qui affectent leur développement ayant un impact dans toutes les étapes de leur vie.

L’objectif de l’Unité de psychopédagogie

Le but de notre unité est de rééduquer et/ou de réhabiliter les enfants présentant des difficultés ou des troubles spécifiques au moyen d’une intervention individualisée et personnalisée, en utilisant des méthodes innovantes de diagnostic et de thérapie. Nous cherchons également à offrir des traitements psychothérapeutiques individuels (enfants, parents ou tuteurs) et collectifs (écoles).

D’autre part, nous proposons une orientation aux personnes dont les proches souffrent de ces difficultés ou troubles et des professionnels sont formés à l’utilisation de ces méthodes.

Quels sont les services offerts par l’Unité ?

L’Unité de psychopédagogie s’occupe de plusieurs difficultés qui affectent l’environnement scolaire et personnel, parmi lesquelles nous soulignons :

  • TDAH chez les enfants et les adultes
  • Troubles d’apprentissage
  • Dyslexie
  • Ateliers pour les parents
  • Techniques d’étude
  • Hautes capacités intellectuelles
  • Entraînement avec jeux vidéos
  • Orientation professionnelle et scolaire pour adolescents et adultes
  • Réalité virtuelle, diagnostic et intervention
  • Difficultés sociales
  • Renforcement cognitif

Nouvelles technologies dans le diagnostic des troubles cognitifs

Au cours des dernières années, on a assisté à une percée dans le développement des techniques de diagnostic et de détection précoce de ces troubles grâce à l’utilisation de la technologie, comme la réalité virtuelle.
L’Unité de psychopédagogie de l’Hôpital La Paloma est le premier centre de la Grande Canarie à intégrer cette technologie dans ses séances et consultations.
En même temps, les thérapies incluent cette technologie ainsi que d’autres technologies complémentaires telles que la réalité augmentée ou les logiciels informatiques.

La réalité virtuelle dans le diagnostic du TDAH et des problèmes cognitifs

Dans l’Unité de psychopédagogie nous disposons du système Nesplora, et nous sommes le seul centre de la Grande Canarie à l’avoir. Il s’agit d’un système de diagnostic des problèmes cognitifs dans des environnements de réalité virtuelle, tels que le trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH). Bien qu’il soit particulièrement indiqué pour les enfants de 6 à 16 ans, il est également utilisé lors des séances avec des adultes.
Ce système place le patient dans des environnements virtuels qui émulent une situation réelle et recueille des informations à partir de processus cognitifs. Il est ainsi possible d’obtenir des informations objectives sur les processus cognitifs et comportementaux dans des environnements simulés.
Le diagnostic de TDAH doit être posé par un médecin ou un psychologue clinicien et doit être complété, à son tour, par des informations fournies par les parents ou le centre éducatif.

 

Détection des difficultés d’apprentissage avec le système Dide

Dide est un outil novateur qui permet de recueillir rapidement et massivement de l’information sur les possibles difficultés d’apprentissage que les enfants âgés de 2 à 18 ans peuvent souffrir. Dans l’Unité de psychopédagogie, nous disposons de ce système nouveau, le seul centre de la Grande Canarie à l’avoir.
Cette plate-forme virtuelle facilite la prise de décisions en évaluant le développement et l’apprentissage des enfants. De cette façon, les familles, les écoles et les conseillers pédagogiques, ainsi que les psychopédagogues, peuvent établir un diagnostic.
Dide recueille des renseignements sur l’évolution de l’enfant et fournit l’information nécessaire pour guider la gestion des difficultés qui pourraient survenir dans le développement et l’apprentissage des enfants.

Comment le TDAH se manifeste-t-il ?

L’hyperactivité, l’agitation, l’inattention ou l’impulsivité, par exemple, se manifestent à un âge précoce. Ils affectent habituellement le rendement scolaire de l’enfant, son apprentissage et ses relations avec les autres personnes de son âge.
En fait, certaines études ont révélé que de nombreux détenus qui souffrent de ce type de pathologies, et qui n’ont pas été détectées dans leur enfance, sont conditionnés et affectés par les conséquences de ces troubles.

Diagnostic du TDAH chez les enfants, les adolescents et les adultes

Le TDAH touche 5 % des écoliers âgés de 6 à 16 ans. Il s’agit d’un trouble neurologique qui se développe pendant l’enfance et se manifeste habituellement par un déficit d’attention et de concentration, de l’impulsivité ou de l’hyperactivité.
Chez de nombreux enfants, ce trouble disparaît habituellement à l’adolescence, mais dans d’autres cas, il peut s’accompagner d’autres troubles (anxiété oppositionnelle avec provocation, adaptation, comportement, apprentissage) et persister également à l’âge adulte.
Dans l’Unidad Unité de psychopédagogie de l’Hôpital La Paloma, Zaira Santana est membre de l’organe collégial, ce qui lui permet d’élaborer des rapports psychopédagogiques.

Le traitement du TDAH

Le traitement du TDAH doit être multidisciplinaire car il est nécessaire d’impliquer des médecins, psychopédagogues, psychologues, enseignants, parents…
Il convient également d’effectuer une approche psycho-éducative et de prescrire des médicaments qui amélioreront les symptômes.

L’exercice physique comme traitement du TDAH

Le traitement le plus courant est habituellement la médication. Cependant, ce traitement ne résout pas complètement les symptômes, mais nécessite plutôt une intervention psychopédagogique. De plus, les parents ne sont pas satisfaits de cette prescription, ils optent donc pour d’autres alternatives telles que les interventions cognitivo-comportementales et les interventions familiales. L’Unité de psychopédagogie de l’Hôpital La Paloma est le premier centre de la Grande Canarie à intégrer l’exercice physique dans ses séances et consultations comme traitement adjuvant pour le TDAH.

Dyslexie et troubles d’apprentissage

La psychopédagogie diagnostique et traite les troubles d’apprentissage. L’un des plus connus est la dyslexie, qui affecte les compétences en matière de lecture et d’écriture. Ceux qui en souffrent ont des difficultés de lecture, d’orthographe et de calcul arithmétique. L’origine de la dyslexie n’est pas dans le quotient intellectuel ou l’état émotionnel de la personne affectée.
Un autre trouble traité dans cette unité est la dyscalculie. Il s’agit d’un trouble de l’apprentissage des mathématiques, c’est-à-dire, il affecte la capacité de comprendre les nombres et de travailler avec eux.

Traitement des problèmes d’apprentissage par l’intelligence artificielle

Dans l’Unité de psychopédagogie, nous avons récemment incorporé l’entraînement avec des jeux vidéos avec la technologie d’intelligence artificielle Sincrolab dans le traitement des patients atteints de troubles neurologiques du développement (TDAH), avec des difficultés d’apprentissage et chez les adultes avec des troubles neurodégénératifs.
Cet outil est contrôlé à tout moment par le spécialiste et consiste en une application mobile ou tablette avec laquelle le patient peut accéder à des jeux vidéos chaque jour. Le psychopédagogue contrôlera depuis la plateforme l’évolution et le progrès de chaque patient afin d’adapter les séances d’entraînement.
L’avantage d’utiliser les jeux vidéos en thérapie est que cela permet de gérer et créer des plans d’entraînement cognitif personnalisés tant pour les enfants que pour les adultes. Les résultats montrent que les patients augmentent leurs performances dans les tests liés à la vitesse de traitement et diminuent les temps d’exécution et de réponse dans les tests liés à la capacité de contrôle inhibitrice.

Psychopédagogie chez les enfants à hautes capacités intellectuelles

Chez les enfants à hautes capacités intellectuelles, c’est-à-dire, qui présentent une intelligence supérieure à la moyenne, il est important de travailler dans le cadre des séances avec le psychopédagogue. Ce travail permet à l’enfant de continuer à améliorer ses performances en exerçant les facultés qu’il a moins développées, mais surtout d’améliorer des aspects personnels comme l’estime de soi ou les aptitudes sociales.